Je me suis rendue en ce deuxième jour de l’événement Itinéraire Gourmand au Grand Large afin d’en découvrir le menu.

Itinéraire Gourmand saveur du Grand Large

Avec ma sœur nous avons commandé une entrée « Escalopes de foie gras sur croustillant de pomme de terre au caramel de café » à 16 000 FCFA, un plat de résistance « Filet de bœuf “basque” rôti à la crème de café, fleur de sel et poivre noir » à 28 000 FCFA et deux desserts « Entremet au café miroir café chocolat mousse de café, ganache au café et chocolat blanc, feuillantine aux amandes » à 7 500 FCFA.

Je me devais, pour un rendu impartial, de m’y rendre avec ma partenaire in crime. Voici sans phares les impressions sur ce moment Itinéraire Gourmand au Grand Large.

À Abidjan, il y a service et service. Au Grand Large, ce mot n’est pas pris à la légère. On dira que pour le prix des mets c’est normal. Moi, je dirai pour avoir fait le tour de plusieurs enseignes avec des prix assez conséquents qu’ici le client est roi.

Un serveur nous propose la carte et nous demande ce qu’on veut boire. Un autre nous apporte la boisson tandis qu’on nous laisse prendre le temps de nous décider, la gérante vient ensuite prendre la commande tandis que notre boisson, des olives, du pain chaud, du beurre sont déjà sur la table. Celui qui nous a présenté la carte s’occupe du service, mais n’est pas celui qui s’occupe de la boisson. On s’en perdrait n’est-ce pas ? Mais non, on se sent bien, considéré et c’est franchement rafraîchissant.

Notre choix est fait et des mini pizzas viennent s’ajouter à la table déjà pleine qui ne contient pourtant pas encore les plats commandés. Enfin, l’entrée arrive.

« Escalopes de foie gras sur croustillant de pomme de terre au caramel de café »

Itinéraire Gourmand : on mange quoi ?, nespresso, serialfoodie, evenement, abidjan, cote d'ivoire,

Ma sœur s’interpelle sur la source animalière du foie gras. Moi, je savoure chaque bouchée. En amoureuse de café, je suis comblée. Ma sœur par contre pas très café trouve celui qui entre dans la confection de la sauce de l’entrée (caramel de café) assez fort, après deux bouchées, elle me cède sa portion. Je dirai ici que si vous n’aimez pas le café fort, ou le fort goût du foie gras (une question d’habitude), il faudra passer votre tour.

Le plat de résistance fait ensuite son entrée après un agencement de la table, là, le nettoyage se fait dès que possible et c’est vraiment agréable.

« Filet de bœuf “basque” rôti à la crème de café, fleur de sel et poivre noir »

Itinéraire Gourmand : on mange quoi ?, nespresso, serialfoodie, evenement, abidjan, cote d'ivoire,

On parle ici d’un vrai filet de boeuf et pas des moindres. La tendresse de la viande même bien cuite est surprenante et le goût de rôti est clairement perceptible. Ma sœur ne fait pas la fine bouche. Les frites chaudes et croustillantes que nous avons choisies en accompagnement ajoutent un plus à ce plat. La Nadiaska apprécie particulièrement la crème de café moins corsée et excellente. Elle arrose généreusement sa viande. Et moi donc ! Une expression ressort de ces bouchées dévorées : cette viande !

Le dessert arrive enfin avec son décor géométrique qui interpelle. Magnifique décor ! s’exclame ma sœur.

« Entremet au café miroir café chocolat mousse de café, ganache au café et chocolat blanc, feuillantine aux amandes »

Itinéraire Gourmand : on mange quoi ?, nespresso, serialfoodie, evenement, abidjan, cote d'ivoire,

À chaque bouchée, on perçoit une nouvelle saveur, un nouveau composant. Une surprise constante jusqu’à l’assiette vide. Ce dessert est pour les amoureux de café une perfection. Le café se rappelle constamment et est sublimé par la feuillantine aux amandes.

Le menu : excellent du début à la fin !

Note : 4,5/5

Le service : impeccable (je me demande comment ils arrivent à ne pas étouffer le client avec toutes ces attentions, c’est surprenant !)

Note : 5/5

Avis final

Disponible officiellement jusqu’au 19 et spécialement au Grand Large jusqu’au 23, ce menu est une expérience à faire et vivre absolument !

Note : 4,75/5

 

I went on this second day of the Gourmand Trail event at the Grand Large to discover the menu.

Gourmand Trail flavor of the Grand Large

With my sister we ordered a starter ‘foie gras escalopes on crispy potato coffee caramel « to 16 000 FCFA, a main dish » beef fillet « Basque » roast coffee cream, sea salt and black pepper « to 28 000 FCFA and two desserts » pudding coffee foam coffee chocolate mirror coffee, coffee ganache and white chocolate, almond feuillantine « to 7500 FCFA.

I had to, for an impartial translation, to go there with my partner in crime. Here are the highlights of this Gourmand Trail moment to Grand Large.

In Abidjan, there is service and service. At Grand Large, this word is not taken lightly. It will be said that for the price of the dishes it is normal. Me, I will say for having toured several signs with fairly substantial prices that here the customer is king.

A waiter offers us the card and asks us what we want to drink. Another brings us the drink while we are allowed to take the time to decide, the manager then takes the order while our drink, olives, hot bread, butter are already on the table. The person who presented the card takes care of the service, but is not the one who deals with the drink. We would lose ourselves, would not we? But no, we feel good, considered and it’s frankly refreshing.

Our choice is made and mini pizzas are added to the already full table that does not yet contain the dishes ordered. Finally, the entrance arrives.

« Foie gras escalopes on potato crisp coffee caramel »

My sister calls on the animal source of the foie gras. I enjoy every bite. In love with coffee, I am satisfied. My sister on the other hand not very coffee finds the one who enters the making of the sauce of the entrance (coffee caramel) strong enough, after two bites, she gives me his portion. I will say here that if you do not like strong coffee, or the strong taste of foie gras (a question of habit), it will be necessary to pass your turn.

The main course then enters after an arrangement of the table, then the cleaning is done as soon as possible and that’s really nice.

Basque beef fillet « roasted with coffee cream, fleur de sel and black pepper »

We are talking here about a real beef fillet and not least. The tenderness of even well-cooked meat is surprising and the roast taste is clearly perceptible. My sister is not choosy. The hot and crisp fries we have chosen as an accompaniment add a plus to this dish. Nadiaska particularly appreciates the cream of coffee less strong and excellent. She sprinkles her meat generously. And I therefore ! An expression emerges from these devoured mouthfuls: this meat!

The dessert finally arrives with its geometric decoration that challenges. Beautiful decor! exclaims my sister.

« Pudding coffee mirror chocolate coffee coffee foam, coffee ganache and white chocolate, almond feuillantine »

At each bite, we perceive a new flavor, a new component. A constant surprise until the empty plate. This dessert is for coffee lovers a perfection. The coffee is constantly remembered and sublimed by the almond feuillantine.

The menu: excellent from beginning to end!

Rating: 4.5 / 5

The service: impeccable (I wonder how they manage not to stifle the customer with all these attentions, it’s surprising!)

Rating: 5/5

Final notice

Officially available until the 19th and especially at the Grand Large until the 23rd, this menu is an experience to make and live absolutely!

Rating: 4.75 / 5

 

Laisser un commentaire