Food Trip épisode 29 :

J’ai déjà écrit sur la maison du combattant. Je me rappelle que ce jour-là j’avais vu sur la carte qu’ils avaient dans leur menu des plats typiquement de chez nous.

En course au plateau talonné par la faim je me souviens de ce menu Africain et comme je ne suis pas loin je décide de me faire une petite gâterie (grand sourire d’une gourmande)

Je marche sous un soleil de plomb parce que je ne trouve pas de taxi pour me rendre à ma destination (quand on a faim, on est persévérant).

Je débarque en sueur, mais le sourire aux lèvres, je commande leur si bon cocktail non alcoolisé et patiente pour mon plat de riz accompagné de sauce Gouagouassou (c’est une sauce composée de gombos, d’aubergine, de tomates et d’oignons le tout concassé ou broyé) avec des morceaux de pâtes de bœuf.

Je ne sais pas si c’est la faim ou si c’est le fumet alléchant de la sauce, mais je me retrouve en situation pavlovienne (sans la sonnerie).

photo 1

photo 2

Dès la première bouchée j’ai une question : où est le cuisinier que je le félicite chaudement (très). Je suis amoureuse de sa sauce. Rien que d’y repenser, j’ai encore faim. C’était bon !!!

Je mange si bien que je suis sûre d’avoir aux lèvres un sourire ridicule. Alors si vous pensez Gouagouassou vous avez là une adresse sûre.

Le coût du repas est de 4000 FCFA et le cocktail est à 1500 FCFA.

One thought on “QUAND JE ME SENS PRESQUE AU VILLAGE (LA MAISON DU COMBATTANT)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s