Hello, tout le monde, ce week-end est assez spécial parce que c’est celui du très célèbre Festival des Grillades d’Abidjan. Cet évènement qui réunit les meilleurs « braiseurs » du pays et même ceux de l’étranger est un rendez-vous incontournable de la ville d’Abidjan depuis 11 ans. Cette année, pour la première fois depuis la création, je n’y serai pas, mais cela ne m’empêche pas de vous parler du Festival des Grillades d’Abidjan, le B. A.BA.

Festival des Grillades d’Abidjan, le B. A.BA

Des centaines de stands, des partenaires, des concerts, des retrouvailles entre amis c’est un peu cela le FGA. Véritable abonnée (parce que j’aime manger) je me dois de partager avec vous mon expérience pour que vous passiez un agréable moment.

1.    Le lieu : il y a depuis quelque temps d’autres adresses à l’intérieur du pays, mais sur Abidjan, c’est au palais de la culture à Treichville que vous allez vivre ce beau moment de communion et de consommation.

2.    Les meilleures places : Les meilleures places sont les VIP parce que situées en face de l’estrade où se dérouleront les prestations des divers artistes. Il n’y a pas meilleure place. 

3.    Comment s’assurer d’avoir les meilleures places : il faut venir en groupe. Le FGA c’est toute une organisation en fait. Il faut venir tôt, venir en groupe, se relayer pour ne pas perdre les places. Il faut également repérer les emplacements avec de bonnes tables (il y en a de pas très sûres), un parasol ou deux, parce qu’en journée, il fait chaud. Avec ces précautions, vous n’allez pas souffrir. 

4.    Les commodités avant de se lancer à l’assaut des stands : Déjà, il faut acheter des paquets d’essuie-main, des désinfectants mains, repérer une serveuse de boissons pas loin de la place choisie et enfin faire le tour de tous les stands et enregistrer ce qu’ils proposent (c’est regrettable que la liste des stands des premières années ne soit plus là, cela aidait beaucoup. En espérant que cette année ils y aient pensé sinon faites le repérage).

Vous aimerez aussi : FGA10 : 10 braiseurs pour sortir de la routine

5.    On mange quoi : Enfin, on entre dans le vif du sujet ! quand on se rend à un festival on va pour découvrir. Alors exit les plats de routine et bienvenue aux inhabituels à savoir les viandes de brousses, fruits de mer, plats étrangers. Il faut ressortir de là avec un gain et ce n’est pas en mangeant les mêmes poulets du quartier que cela va apporter quelque chose. Il faut être aventureux. Je ne pourrai pas conseiller de stand vu que je n’y serai pas, mais si vous avez suivi les instructions du point 4, vous ferrez le bon choix. 

6.    On mange quoi pour vivre pleinement les concerts : on mange léger par ce qu’on va bouger, sandwich, boisson, et le tour est joué !

7.    Les derniers points : J’aurais dû commencer par ceux-là, mais ce n’est pas gâté. Il faut éviter les chaussures à talons, les jupettes ou les vêtements trop étroits. On vient pour s’amuser et non pour faire un entretien. Il faut prendre les chapeaux offerts par les partenaires. Parfois ça aide à éviter les coups de chaleur. Enfin acheter de l’eau. L’eau est source de vie et non les sucreries. Et cela aide quand il y a du piment. Enfin, surveillez vos affaires quoique, là-bas il n’y a pas vraiment de risques, mais une personne prévenue en vaut deux.

Bon FGA à toutes et à tous !

 

Hello, everyone, this weekend is quite special because it is the one of the very famous Grill Festival of Abidjan. This event that brings together the best « barbecue experts » of the country and even those from abroad is an unmissable event in the city of Abidjan for 11 years. This year, for the first time since the creation, I will not be there, but that does not prevent me from talking to you about the Festival of Grillades of Abidjan, B. A.BA.

Grill Festival of Abidjan, B. A.BA

Hundreds of stands, partners, concerts, reunions with friends is a bit like the FGA. True subscriber (because I like to eat) I must share with you my experience for you to have a good time.

1. The place: there have been other addresses for some time in the interior of the country, but on Abidjan, it is at the palace of culture in Treichville that you will live this beautiful moment of communion and consumption.

2. The best places: The best seats are the VIPs because they are located in front of the platform where the performances of the various artists will take place. There is no better place.

3. How to make sure you have the best seats: you have to come in a group. The FGA is an organization in fact. You have to come early, come in groups, take turns not to lose places. It is also necessary to locate the sites with good tables (there are some not very sure), an umbrella or two, because during the day it is hot. With these precautions, you will not suffer.

4. The amenities before going to the assault of the stands: Already, you have to buy towel packs, disinfectant hands, spotting a waitress drinks not far from the chosen place and finally go around all the stands and record what they offer (it is unfortunate that the list of stands of the first years is no longer there, it helped a lot, hoping that this year they have thought otherwise make the location).

5. We eat what: Finally, we get to the heart of the matter! when we go to a festival we go to discover. Then exit the routine dishes and welcome to the unusual namely the meats of bush, seafood, foreign dishes. You have to get out of there with a gain and it is not by eating the same chickens in the neighborhood that it will bring something. You have to be adventurous. I will not be able to advise a stand since I will not be there, but if you have followed the instructions of point 4, you will make the right choice.

6. We eat what to live fully concerts: we eat light by what we will move, sandwich, drink, and voila!

7. Final points: I should have started with those, but it’s not spoiled. Avoid shoes with heels, skirts or clothing too narrow. We come for fun and not for an interview. We must take the hats offered by the partners. Sometimes it helps to prevent heat stroke. Finally buy water. Water is a source of life, not sweets. And it helps when there is chilli. Finally, keep an eye on your business, but there is no real risk there, but a person is worth two.

Good FGA to all!

Posted by:mamiemissivory

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

3 replies on “Festival des Grillades d’Abidjan, le B.A.BA

  1. WOW! quel plaisir renouvelé de vous lire : 100% d’accord « On va pour découvrir » « Il faut être aventureux » A défaut vaut mieux aller faire 3 pas ou 2 tours de roue pour manger son excellent poulet braisé du quartier ou sa carpe piquée. Les 2 1ères années, je me suis rendue au Festival des Grillades : ai aimé la découverte et certaines saveurs. La 3ème année, à la vue des queues, après avoir tourné, tourné pour… ne pas pouvoir garer, j’ai renoncé. Désormais, j’oublie les dates même. Mal m’en a pris ce samedi 15 septembre : je me suis rendue à Treichville 4 fois : mon lieu de prédilection les samedis : du Plateau, rue du Commerce 10/15 mn si on choisit bien son heure. BLOQUE. Je me dis : « il doit y avoir avoir eu un accident ». Achète rapidement le fusible indispensable au fonctionnement d’Africards Chardy Conseil, me pose une demi-heure (pour me rafraichir : quelle chaleur ce matin!) et repars : peinture, nappes dentelle : mon équipe m’appelle: un client voudrait me parler. Un saut de voiture (enfin, façons de parler : un saut un peu long : voitures mal garées, sens interdits pris sans vergogne, ET chaleur) me revoilà rue du Commerce où je reste jusqu’à 15 heures passées : rendez-vous avec mon tapissier : montre mes misères et mes visions (un gros mot tout de même, « mes ambitions » trop prétentieux, « mes souhaits », « mes désirs » serait plus juste) d’amélioration ; puis le conduit au bureau, 30 av Chardy pour soigner d’encore plus graves détériorations. Nous nous mettons d’accord sur le prix, les étapes (pas le 1er franc/6 sous : choisis juste le INDISPENSABLE). Nous partons ensemble pour que je complète le tissu nécessaire aux réparations des Grosses Horreurs. ET à nouveau embouteillage MONSTRE : voitures garées n’importe comment. Camions prenant des sens-interdits. 3Festival des Grillades » me dit Silué, mon Tapissier. Bon appétit. Et encore MERCI

    1. Coucou Beatrice ! j’adore votre plume ! une belle manière de relater cette journée. En effet, elle fut chaude, très chaude même et cette année, le festival a fait le plein. C’est plus qu’impressionnant et même si je n’y suis pas je me devais d’écrire quelque chose dessus. Prenez soin de vous !

Laisser un commentaire