B&J Event Catering est une structure de traiteurs gérée par Julien Coulibaly, chef cuisinier et son épouse. Aujourd’hui, ils se sont posés au lounge de la galerie Donwahi aux deux plateaux pour faire vivre autour d’une table, dans un lieu qui plaît à l’oeil, des moments particuliers aux amoureux de la bonne cuisine. Je vous raconte juste en bas, mon expérience.

À la découverte de B&J Event Catering

Mercredi soir, je suis particulièrement fatiguée. Il faut dire que comme je déteste me soigner, je peux trainer des bobos longtemps. Là, j’ai les oreilles bouchées et un peu de vertiges. J’ai passé la journée au travail dans le coton et pourtant, bonne éducation oblige, je me rends au lounge de la galerie Donwahi à ma descente afin de diner.

J’ai confirmé ma réservation un peu plus tôt dans la journée parce que, si il y a une chose qui peut me redonner bonne humeur, c’est de bien manger.

Mon arrivé

J’arrive un peu tôt pour m’imprégner de l’espace. Le lounge de la galerie Donwahi a une terrasse et un espace climatisé. Je décide d’entrer parce que ces derniers temps, il fait chaud. Je suis bien reçue par des dames souriantes à qui je donne mon nom. On me propose de m’installer ou à la terrasse ou à l’intérieur. J’opte pour l’intérieur. La salle est aménagée avec des palettes recyclées pour le lustre et quelques tables, ici et là des salons confortables pour deux. Je choisis la table entre un tableau provocateur d’une femme presque seins nues et un homme aux cheveux naturels proéminents.

Ici, pas de cocktails mais des jus naturels à 1000 FCFA. Je commande un jus de mangue qui m’est servi frais avec du cajou. Je finis mon verre juste au moment où le chef arrive.

Il s’installe…

Il s’installe en face de moi, et me parle de lui. Fils du pays ayant bourlingué pas mal, il a décidé de rentrer parce que, pour lui c’était la chose à faire. Revenir et à une échelle personnel impacter le développement d’un secteur qui se devrait d’être riche et pleins d’espoir. La calligraphie japonaise qui illustre son menu est synonyme de responsabilité mais aussi de joie et de surprises comme l’est sa cuisine. Ici on parle d’improvisation, mais aussi d’afro-inspiration, avec des ingrédients locaux parce que c’est aussi ça booster l’économie à petite échelle.

Je me laisse emporter par son enthousiasme et attends avec impatience de déguster des composants de ce menu simpliste et particulier à la fois.

Je décide après consultation du menu de partir sur le duo sashimi du chef en entrée à 8500 FCFA, le poulet laqué et ses douceurs en plat de résistance à 12500 FCFA, et enfin le kif au chocolat et poivre de Tiassalé (ville de la Côte d’Ivoire) à 8500 FCA.

À la découverte de B&J Event Catering,serial foodie, critique culinaire, critique restaurant, Abidjan, cote d'ivoire, tripadvisor, petit futé, tourisme, tripinafrica,

Pour me faire patienter, je reçois du foie gras mariné dans une sauce au Bissap (feuille d’hibiscus) et à l’Apki (épice de Côte d’Ivoire). Cette association donne un gout sucré-salé assez  spécial au foie gras et je n’en fais qu’une bouchée.

Duo sashimi du chef

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Composé de saumonettes, de tranches de mangues (parce que de saison), d’agrumes flambées, ce duo est d’une fraicheur ! les grains de poivres lui donne une touche épicée qui sublime encore plus ce mélange de saveurs. Je suis bluffée. Evidement, ce n’est pas donné côté prix surtout quand on est habitué aux entrées à 6000 FCFA maximum mais, cela en vaut vraiment la peine.

Poulet laqué et ses douceurs

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Miel local, poulet, gnocchi à la façon du chef pour une plat de résistance plus sucré que salé. Ici, j’avoue que je n’accroche pas tellement. Ce qui pour moi casse le charme ce sont les gnocchis qui ne sont ni salés ni sucrés. Le plat se laisse manger mais on est loin de coup de coeur de l’entrée.

Kif au chocolat et poivre de Tiassalé

À la découverte de B&J Event Catering,serial foodie, critique culinaire, critique restaurant, Abidjan, cote d'ivoire, tripadvisor, petit futé, tourisme, tripinafrica,

Ici, je pense que le frein sera surtout le prix. Les desserts même dans nos grands restaurants tournent autour de 4000 FCFA à 6000 FCFA donc déjà quand on voit 8500 FCFA on se dit et si on s’en privait. Le kif au chocolat se doit pourtant d’être découvert ! composé d’un coulant au chocolat, de morceaux de speculoos et d’un sorbet mangue et du fameux poivre de Tiassalé, ce dessert offre de tout. Croquant, fondant, chaud et froid, douceur et saveurs acidulées pour un voyage, un vraie. Il est plein de surprises. 

Le menu : Un menu inventif, faisant la promotion d’entrepreneurs locaux.

Note : 3/5

Le service : Agréable et efficace

Note : 4/5

L’hygiène : Une hygiène impeccable.

Note : 5/5

Avis final

Pour une première expérience, je suis sortie satisfaite par l’entrée et le dessert. Le plat de résistance m’a laissé sur ma faim par contre. Je pense qu’une révision des prix des entrées et desserts serait l’idéal pour baisser la garde des consommateurs qui sont regardant sur les prix.

Note : 4/5

B & J Event Catering is a catering company managed by Julien Coulibaly, chef and his wife. Today, they landed at the lounge of the Donwahi Gallery at the Deux Plateaux to live around a table, in a place that pleases the eye, special moments for lovers of good food. I’m just telling you below, my experience.

B & J Event Catering Overview

Wednesday night, I am particularly tired. I must say that as I hate to look after me, I can hang sores long. There, my ears are clogged and a little dizziness. I spent the day at work in the cotton and yet, good education requires, I go to the lounge of the gallery Donwahi to my descent to dinner.

I confirmed my booking earlier in the day because if there is one thing that can make me feel good again, it is to eat well.

I arrive a little early to soak up the space. The lounge of the Donwahi gallery has a terrace and an air-conditioned space. I decide to enter because lately it’s hot. I am well received by smiling ladies to whom I give my name. I am offered to sit on the terrace or inside. I opt for the interior. The room is furnished with recycled pallets for the chandelier and some tables, here and there comfortable lounges for two. I choose the table between a provocative picture of a woman almost naked and a man with prominent natural hair.

Here, no cocktails but natural juices at 1000 FCFA. I ordered a mango juice that is served me with fresh cashews. I finish my drink just when the chef arrives.

He settles in front of me, and talks to me about him. Son of the country having passed a lot, he decided to go back because for him it was the thing to do. Come back and on a personal scale impact the development of a sector that should be rich and hopeful. Japanese calligraphy that illustrates its menu stands for responsibility but also of joy and surprises as is its cuisine. Here we talk of improvisation, but also African-inspired, with local ingredients because it is also that boost small-scale economy.

I let myself be carried away by his enthusiasm and look forward to tasting components of this simplistic and particular menu at a time.

I decide after consulting the menu to leave on the sashimi duo of the chef at 8500 FCFA, the chicken lacquered and its sweets in main dish at 12500 FCFA, and finally the chocolate kif and Tiassalé pepper (city of the Côte d ‘Ivory) at 8500 FCA.

To make me wait, I get the foie gras marinated in a sauce hibiscus (hibiscus leaf) and Apki (spice of Ivory Coast). This combination gives a sweet and salty taste quite special to foie gras and I make a mouthful.

Duo sashimi of the chef

Composed of saumonettes, mango slices (because seasonal), outbreaks of citrus, this duo is a freshness! the peppercorn gives it a spicy touch that enhances even more this mixture of flavors. I’m blown away. Obviously, it is not given price side especially when you are used to the entries at 6000 FCFA maximum but, it is really worth it.

Lacquered chicken and its sweets

Local honey, chicken, chef-style gnocchi for a sweeter than salty entree. Here, I admit that I do not hang on so much. What for me breaks the charm are the gnocchi that are neither salty nor sweet. The dish can be eaten but we are far from the heart of the entrance.

Kif with chocolate and Tiassalé pepper

Here, I think the brake will be the price. The desserts even in our great restaurants revolve around 4000 FCFA to 6000 FCFA so already when we see 8500 FCFA we say to ourselves and if we did not care. The chocolate kif must however be discovered! composed of a chocolate coulant, pieces of speculoos and a mango sorbet and the famous Tiassalé pepper, this dessert offers everything. Crunchy, melting, hot and cold, sweetness and tangy flavors for a trip, a real one. He is full of surprises.

The menu: An inventive menu, promoting local entrepreneurs.

Rating: 3/5

The service: Nice and efficient

Rating: 4/5

Hygiene: impeccable hygiene.

Rating: 5/5

Final notice

For a first experience, I’m satisfied with the appetizer and dessert. The main course left me on my hunger though. I think a price review of entrees and desserts would be ideal for lowering the guard of consumers who are looking at prices.

Rating: 4/5

Posted by:mamiemissivory

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

3 replies on “À la découverte de B&J Event Catering

  1. Très chers les plats ! C’est une session découverte de luxe ! Le mélange sucré – salé par contre ne me tente pas trop ! Tous les plats présentés ici jouent sur ce ton de sucré – salé; même le dessert !

Laisser un commentaire