Hello tout le monde ! normalement, cette semaine je ne devais pas écrire d’articles. Juste repartager ceux que j’avais publié la semaine dernière. Mais il y a eu KFC, puis la cuisine du chef Julien Coulibaly et enfin la regrettable décision de me rendre au Toa Lounge. Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge, c’est juste en bas ! 

Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge

Sur conseil d’une connaissance, je décide de me rendre avec une amie au Toa Lounge pour vérifier l’assertion selon laquelle, ce serait l’endroit où trouver les meilleurs cocktails d’Abidjan.

Je reviens sur le fait que je bois des cocktails non alcoolisés. Je pense pourtant qu’un bar qui échoue dans la confection de cocktails non alcoolisés ne peut faire de bon cocktails en général.

Mon amie et moi nous sommes donc rendues au Toa pour découvrir les « meilleurs cocktails » de la ville.

Et pour 6000 FCFA le cocktail non alcoolisé, on s’attendait à une explosion de saveurs. Fraicheur pour elle et Rolang Garros pour moi, après les photos d’usage, nous prenons nos pailles et oh désarroi ! 

Fraicheur

Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge, serial foodie, critique culinaire, critique restaurant, Abidjan, cote d'ivoire, tripadvisor, petit futé, tourisme, tripinafrica,
Cocktail Fraicheur Toa Lounge / credit photo : Okedje avec le Infinix Zero 4

Beaucoup d’eau, du citron et de la menthe, c’est qu’on retient de ce jus qui ne mérite pas le nom de cocktail. Une belle arnaque qui reste dans la gorge.

Roland Garros

Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge, serial foodie, critique culinaire, critique restaurant, Abidjan, cote d'ivoire, tripadvisor, petit futé, tourisme, tripinafrica,
Cocktail Roland Garros Toa Lounge / credit photo : Okedje avec le Infinix Zero 4

Un si beau nom pour du jus d’ananas légèrement teinté avec du sirop de grenadine. Franchement ici, l’expression tomber des nues est faible.

Je me dis que quand le vin est tiré, autant le boire jusqu’à la lie. On se décide donc à manger aussi pour rédiger un article plus que complet. Pendant nos réflexions sur le menu, nous subissons la discussion pesante du serveur. Je n’ai pas retenu grand chose sauf que c’était hors contexte. Sans oublier que le service est plus que lent et que l’une des serveuses semblait ne rien entendre malgré le faible volume de la musique.

On se décide finalement pour une pizza royale à 9000 FCFA, une assiette du Toa à 10000 FCFA, un steak Australien à 15 000 FCFA.

La pizza royale

Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge, serial foodie, critique culinaire, critique restaurant, Abidjan, cote d'ivoire, tripadvisor, petit futé, tourisme, tripinafrica,
Pizza Royale Toa Lounge / credit photo : Okedje avec le Infinix Zero 4

Premier repas à sortir de la cuisine, elle aura tourné avant de revenir sur la table parce qu’on avait souhaité manger l’assiette du Toa en premier. Elle est donc servie à mon amie tiède. Côté gout, c’est acceptable. Farce fine, pâte légèrement épaisse et assaisonnement moyen.

Assiette du Toa

Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge, serial foodie, critique culinaire, critique restaurant, Abidjan, cote d'ivoire, tripadvisor, petit futé, tourisme, tripinafrica,
Assiette du Toa Lounge / credit photo : Okedje avec le Infinix Zero 4

La bonne surprise de la soirée, c’est l’assiette du Toa. Composée de diverses brochettes, cette assiette est gouteuse, copieuse et vaut le détour ! ils sont même parvenus à réussir la brochette de calamar.

Steak Australien

Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge, serial foodie, critique culinaire, critique restaurant, Abidjan, cote d'ivoire, tripadvisor, petit futé, tourisme, tripinafrica,
Steak Australien Toa Lounge / credit photo : Okedje avec le Infinix Zero 4

Composé de légumes, pommes de terre et champignons cuits sur le grill en plus du pavé de steak Australien, ce plat est mi figue mi raisin. La viande cuite à point est excellente, les pommes de terre sont au top mais pour le reste ce n’est pas le pied. Cela n’en reste pas moins un bon plat.

Sur le départ, le serveur intrusif à qui j’ai remis l’argent, que nous avons vérifié ensemble, nous retrouve disons 15 mn après notre départ du restaurant, pendant que nous attendons un taxi pour nous dire que le compte (vérifié) n’y est pas. Exigeant qu’on lui remette les supposés 5000 FCFA manquant. Un choc pour moi, parce que là c’est clairement du vol. Il a du faire tomber l’argent bref. Mon amie a décidé de couper le discours et de lui remettre l’argent qu’il a pris avant de s’en aller.

Est ce parce qu’on ne lui a pas laissé de pourboires vu son attitude déplorable pendant notre diner qu’il s’est permis de se comporter de la sorte en nous volant. On ne le saura jamais.

Le menu : Moyen

Note : 2,5/5

Le service : Mauvais

Note : 2/5

L’hygiène : Moyenne

Note : 3/5

Avis final

Le Toa reste un beau cadre avec son rooftop on fleek, côté cocktails non alcoolisés, ils sont loin d’être les meilleurs, vraiment loin. Pour la nourriture, à par l’assiette du Toa, le reste est juste acceptable. Enfin, le service est merdique surtout si en plus on doit se faire voler. Si vous souhaitez prendre des sodas et commander l’assiette du Toa ok sinon c’est mieux de chercher une autre adresse.

Note : 2,5/5

 

Hello everyone ! Normally, this week I did not have to write articles. Just re-share the ones I posted last week. But there was KFC, then chef Julien Coulibaly’s cooking and finally the unfortunate decision to go to the Toa Lounge. Water in syrup and frustrations at Toa Lounge, it’s just down!

On the advice of an acquaintance, I decided to go with a friend to the Toa Lounge to check the assertion that this would be the place to find the best cocktails in Abidjan.

I come back to the fact that I drink non-alcoholic cocktails. I think that a bar that fails in making non-alcoholic cocktails can not make good cocktails in general.

My friend and I went to the Toa to discover the « best cocktails » in the city.

And for 6000 FCFA the non-alcoholic cocktail, we expected an explosion of flavors. Cool for her and Rolang Garros for me, after the usual photos, we take our straws and oh dismay!

Freshness

A lot of water, lemon and mint, it is that one retains of this juice which does not deserve the name of cocktail. A nice scam that stays in the throat.

Roland Garros

A beautiful name for pineapple juice lightly tinted with grenadine syrup. Frankly here, the expression of the clouds is weak.

I figure that when the wine is drawn, so drink it to the dregs. So we decide to eat too to write a more than complete article. During our reflections on the menu, we undergo the heavy discussion of the server. I did not remember much except that it was out of context. Not to mention that the service is more than slow and that one of the waitresses seemed to hear nothing despite the low volume of music.

We decide finally for a royal pizza at 9000 FCFA, a plate of Toa at 10000 FCFA, an Australian steak at 15 000 FCFA.

The royal pizza

First meal out of the kitchen, she will have turned before returning to the table because we had wanted to eat the Toa plate first. It is served warm to my friend. Side taste, it’s acceptable. Fine stuffing, slightly thick dough and medium seasoning.

Toa plate

The good surprise of the evening is the plate of the Toa. Composed of various kebabs, this plate is tasty, hearty and worth the trip! they even managed to successfully skewer squid.

Australian Steak

Composed of vegetables, potatoes and mushrooms cooked on the grill in addition to the steak of Australian steak, this dish is mi figue mi raisin. The meat cooked to perfection is excellent, the potatoes are at the top but for the rest it is not the foot. This is still a good dish.

On the departure, the intrusive server to whom I gave the money, which we checked together, we find say 15 minutes after our departure from the restaurant, while we wait for a taxi to tell us that the account (verified) n It’s not there. Demanding the return of their missing alleged 5000 FCFA. A shock for me, because it is clearly theft. He had to make the money fall short. My friend decided to cut the speech and give him the money he took before leaving.

Is it because we did not give him tips because of his deplorable attitude during our dinner he allowed himself to behave in this way by stealing us. We’ll never know.

Menu: Medium

Rating: 2.5 / 5

The service: Bad

Rating: 2/5

Hygiene: Medium

Rating: 3/5

Final notice

The Toa remains a beautiful setting with its rooftop on fleek, non alcoholic side cocktails, they are far from the best, really far. For food, by the Toa plate, the rest is just acceptable. Finally, the service is crap especially if in addition we must be robbed. If you want to take sodas and order the plate of the Toa ok otherwise it is better to look for another address.

Rating: 2.5 / 5

Posted by:mamiemissivory

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

6 replies on “Eau au sirop et frustrations au Toa Lounge

  1. Hello! J’y étais l’année dernière en afterwork en mode apéro et c’était pas mal. J’ai pris du vin. Heureusement que je n’ai pas pris de cocktail, ils n’ont pas eu besoin de montrer leur originalité. J’ai été sauvée 😀 Les mises en bouche étaient pas mal (pizza, brochettes)

Laisser un commentaire