Situé à quelques mètres de Notre Dame d’Afrique le << Le pêcheur >> By Tuna & Co est un restaurant proposant des produits de la mer.


Idéalement à côté d’une poissonnerie, cette enseigne a une carte toute simple et propose des entrées, plats de résistances, assiettes à partager et desserts.

Au niveau des boissons, il y a les cocktails affichés sur le tableau avec les suggestions du jour et sur la carte les classiques sodas, eaux et jus de fruits.

Vous aimerez aussi : Mister Coq Abidjan

L’expérience mitigée

> By Tuna & Co, 1ère expérience mitigée., serialfoodie, abidjan, Cote D'ivoireJe me suis rendue avec mon amie pour y déjeuner. Déjà, on nous demande si nous avons réservé (il n’est précisé ni sur la page ni sur la vitrine du restaurant que c’est une obligation). Nous répondons non. On nous informe que dans ce cas cela va être compliqué d’être en salle parce que toutes les tables sont réservées (certaines tables sont vides). Mon amie propose de se mettre en terrasse. La dame de salle nous dit que c’est OK tant que cela ne nous dérange pas. On s’installe donc mon amie et moi.

La terrasse est simplement décorée dans les tons gris de la façade avec des plantes tout autour. Plantes qui attirent les insectes qui nous dérangent fortement. Étant là, je ne veux pas me retourner sans avoir déjeuné. Le serveur vient prendre nos commandes et nous signale que le temps s’obscurcit et que cela va être compliqué pour nous (la bâche de la terrasse ne fonctionne plus correctement suite à une grosse pluie ). Nous lui disons qu’on ne peut rien y faire vu qu’il n’y a pas de place en intérieur pour cause de réservation. Je précise que si l’on nous sert vite on pourra peut-être partir avant que la pluie ne s’en mêle. Un deuxième serveur vient nous dire la même chose. Je réponds que dans ce cas, on va revenir. Il répond ce soir, c’est complet. On se sent opprimées là, mais bon on garde le sourire.

La dame de salle sort et nous rassure que nous serons vite servies, mais que si « finalement » on veut s’installer en intérieur pas de soucis, mais « que cela va être compliqué quand ceux qui ont commandé vont venir ». Je crois que là j’ai failli lever le ton. Mon amie m’a fait signe de me calmer.

On a commencé à manger, la pluie s’est déclenchée et là on se devait d’entrer si l’on ne voulait pas avoir nos plats noyés. La dame de salle décide finalement de nous faire entrer en précisant que ceux qui ont réservés n’ont pas daigné venir à l’heure et que là ça ne risque plus de se compliquer. On entre enfin, légèrement mouillées, mais à l’abri. Le serveur qui nous avait balancé que le soir aussi ils étaient complets nous dépose notre dessert entre temps, on a à peine commencé à manger (Il ne remarque pas que la table est encombrée). Il se rend compte de la bourde et reviens prendre le dessert pour le remettre en cuisine. Je n’ai plus l’appétit. Une autre dame de salle qui ne nous avait pas abordées depuis le début de nos péripéties se tourne enfin vers nous avec le sourire pour savoir si tout se passe bien. Bref !

Vous aimerez aussi : Une « nuit » à Koral Beach Bassam, une fois aura suffit !

Le vif du sujet

> By Tuna & Co, 1ère expérience mitigée., serialfoodie, abidjan, Cote D'ivoire

Nous avons commandé une salade ice avec vinaigrette à la mangue et gambas à 13 000 FCFA, une assiette de fritures de fruits de mer composée d’écrevisses, de calamars et de poissons à 11 000 FCFA, une bouteille d’eau de 1,5 L à 1500 FCFA, un jus de mangue à 2000 FCFA et deux crèmes brûlées à 4500 FCFA l’unité. Pour un total de 36 500 FCFA.

> By Tuna & Co, 1ère expérience mitigée., serialfoodie, abidjan, Cote D'ivoire

La salade est excellente, goûteuse avec sa sauce à la mangue fraîche et les langoustes sont présentes. Elle est également généreuse parce qu’on l’a mangée à deux. Un bon choix qu’on n’a pas regretté.

> By Tuna & Co, 1ère expérience mitigée., serialfoodie, abidjan, Cote D'ivoire

Le plat de friture de fruits de mer à partager est vraiment à partager. En termes de quantité, tout va bien. Il faut avoir l’estomac creux ou solide pour pouvoir manger tout ça et pour deux dames après la salade, l’eau et le jus de mangue ce n’était pas évident. Au niveau de la panure par contre ce n’est pas top. Trop présente, cette dernière étouffe les saveurs des fruits de mer même avec le citron. À un moment, on n’en peut juste plus.

> By Tuna & Co, 1ère expérience mitigée., serialfoodie, abidjan, Cote D'ivoire

La crème brûlée est acceptable. C’est bon sans être transcendant.

Le menu : << Le pêcheur >> By Tuna & Co propose un menu axé sur les fruits de mer qu’ils déclinent à l’inspiration. Ils sont partis sur une carte minimaliste rehaussée par les suggestions du jour. Je n’ai pas été convaincu par le plat de fritures de fruits de mer. La salade par contre est une belle expérience. La crème brulée passe.

Note : 3/5

Le service : Pour une première expérience, de peu je pleurais de frustrations. Les serveurs sont trop familiers.

Note : 1/5

L’hygiène : L’hygiène en salle est impeccable. Les insectes en terrasse sont un soucis à régler.

Note : 3/5

Avis final

Pour cette première expérience, n’eut été la salade j’aurais conseillé de réfléchir plusieurs fois avant d’y mettre les pieds. Je pense qu’il y a un réel potentiel que je ne pourrai confirmer que quand j’aurai testé un plat de poisson sans panure. Mais j’ai vraiment eu mal.

Note : 2,3/5

 

Located a few meters from Our Lady of Africa the « The Fisherman » By Tuna & Co is a restaurant offering seafood.

Ideally next to a fish market, this brand has a simple menu and offers starters, main courses, plates to share and desserts.

At the drinks level, there are the cocktails displayed on the board with the suggestions of the day and on the menu the classic sodas, waters and fruit juices.

The mixed experience

I went with my friend for lunch. Already, we are asked if we have booked (it is stated neither on the page nor on the window of the restaurant that it is an obligation). We answer no. We are informed that in this case it will be difficult to be in the room because all tables are reserved (some tables are empty). My friend proposes to put on the terrace. The lady of the room tells us that it’s OK as long as we do not mind. So we settle down my friend and me.

The terrace is simply decorated in the gray tones of the facade with plants all around. Plants that attract insects that bother us greatly. Being here, I do not want to go back without having lunch. The waiter comes to take our orders and tells us that the weather is darkening and that it will be complicated for us (the cover of the terrace does not work properly after a heavy rain). We tell him we can not do anything about since there’s no place indoors because of reservation. I said that if we serve quickly we may be able to leave before the rain gets involved. A second server comes to tell us the same thing. I answer that in this case, we will come back. He answers tonight, it’s complete. We feel oppressed there, but hey we keep smiling.

The maid comes out and reassures us that we will be quickly served, but that if « finally » we want to settle in interior no worries, but « that it will be complicated when those who have ordered will come ». I think there I almost lift the tone. My friend motioned me to calm down.

We started eating, the rain started and we had to enter if we did not want to have our dishes drowned. The lady of the room finally decides to make us enter by specifying that those who have reserved did not deign to come on time and that there is no risk of getting complicated. We finally enter, slightly wet, but safe. The waiter who had swung us that in the evening they were full we drop our dessert meanwhile, we barely started to eat (He does not notice that the table is congested). He realizes the blunder and come back to take the dessert to put it back in the kitchen. I do not have the appetite anymore. Another lady in the room who had not approached us since the beginning of our adventures finally turns to us with a smile to know if everything is going well. In short!

The heart of the matter

We ordered an ice salad with mango dressing and prawns at 13,000 FCFA, a plate of seafood fries consisting of crayfish, squid and fish at 11,000 FCFA, a bottle of water of 1,5 L at 1500 FCFA, a mango juice at 2000 FCFA and two crème brulées at 4500 FCFA per unit. For a total of 36,500 FCFA.

The salad is excellent, tasty with its fresh mango sauce and lobsters are present. She is also generous because she was eaten together. A good choice we did not regret.

The seafood frying dish to share is really to share. In terms of quantity, everything is fine. You have to have the stomach hollow or solid to be able to eat all that and two women after the salad, water and mango juice that was not obvious. At the level of breadcrumbs by cons it is not great. Too much present, it stifles the flavors of seafood even with lemon. At one point, we can not do more.

Creme brulee is acceptable. It’s good without being transcendent.

The menu: << The fisherman >> By Tuna & Co offers a menu focused on the seafood they decline to the inspiration. They went on a minimalist card enhanced by daily suggestions. I was not convinced by the fried seafood dish. The salad is a good experience. The creme brulee passes.

Rating: 3/5

The service: For a first experience of little I cried with frustrations. The waiters are too familiar.

Note: 1/5

Hygiene: The hygiene in the room is impeccable. Insects on the terrace are a problem to solve.

Rating: 3/5

Final notice

For this first experience, had it not been the salad I would have advised to think several times before setting foot. I think there is a real potential that I can only confirm when I have tested a fish dish without breadcrumbs. But I really hurt.

Publié par :mamiemissivory

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

10 commentaires sur &Idquo;<< Le pêcheur >> By Tuna & Co, 1ère expérience mitigée.&rdquo

    1. Hello Abeba, je ne sais pas si je vais tester à nouveau parce que franchement je ne vois pas cette fraîcheur exceptionnelle qu’on ne peut trouver dans d’autres tables d’Abidjan au point d’être frustrée de la sorte.

  1. Je ne pense pas que j’aurais autant de patience et de sang froid comme tu as fait preuve. Parce que mon argent gagné à la sueur de mon front, pour le depenser je dois pas encore avoir sueur😉 oubien😂.
    En tout cas, merci de nous faire partager tes experiences et très beau travail de redaction.👌🏾👌🏾

    1. Bonjour Bénédicte et merci de ce retour. J’ai pensé la même chose, me déplacer venir payer prés de 40 000 FCFA et ne faire traiter de la sorte. Je n’ai pas aimé

  2. Vraiment passionnant que de vous lire : 2 blogueuses ont aimé. 2 pas vraiment. Pas illogique. Les choix ont été différents. Unanimité contre la panure de l’assiette de la mer. Unanimité pour les burgers au poisson ou aux gambas. Ce qui gêne les unes plaît aux autres : la taille, les tables serrées.

    1. Bonjour Béatrice moi j’ai surtout été gavé par l’attitude pas vraiment respectueuse des membres du service. Cela ne me donne pas du tout envie d’y remettre les pieds.

Laisser un commentaire