Food Trip épisode 22/ Drink Trip épisode 12

azimuth:0.000000||elevation:0.000000||horizon:0.000000

Ma sœur et moi avons décidé de nous rendre au Country Grill juste après le centre commercial PRIMA CENTER. Je louchais sur la façade depuis un bout de temps et je voulais vraiment découvrir cet endroit si fréquenté.

Ma sœur et moi entrons et nous tombons sur une décoration typique du Far West avec une porte de bar et tout. Du bois, c’est le maître mot de la décoration de cet espace ni trop grand, ni trop petit. Nous nous installons à une table et demandons le menu. Ma sœur opte pour un plat de poulet rôti et moi pour du filet de poisson rôti (ils aiment bien rôtir apparemment). Enfin, nous prenons deux cocktails non alcoolisés.

azimuth:0.000000||elevation:0.000000||horizon:0.000000

Commençons par le poulet rôti de ma sœur. Ce poulet est GRAS. C’est ce que je retiens sur le moment vu mon impression visuelle et ce que ma sœur retient de ce qu’elle a en bouche. Elle dépiaute le poulet et je vois transparaître le brillant du gras à chaque coup de couteau. Je me demande alors quel rôle la technique de rôti a joué vu que rôtir normalement ça dégraisse. Ses frites venues en accompagnement sont bonnes Dieu merci, sinon un vent de colère soufflerait sur ce lieu (lol). Elle n’aime pas le support de présentation de son poulet (planche à découper en bois) qui est pour elle le summum de l’inélégance. Je partage son point de vue parce que franchement, le bois n’était pas très frais. Je me suis sur-le-champ remémoré mes cours de microbiologies et les risques d’infiltration de moisissures dans le corps de ma chère sœur. Bref, l’expérience n’était pas bonne du tout !

azimuth:0.000000||elevation:0.000000||horizon:0.000000

Côté poisson les choses ne sont pas trop gaies non plus. Un poisson rôti pour moi c’est une surface dorée et croustillante et en dessous une chair fondante à souhait dégageant d’agréables effluves. Ce poisson-là est aux antipodes de ma vision de rêve. C’est cruel ! J’ai dans mon assiette un grand filet à peine cuit (on ne m’a rien demandé). De ce filet s’écoule de l’eau ? Du gras ? C’est visqueux et ça mouille mes frites que je dois sauver coûte que coûte en les éloignant du mieux que je peux (en vain). Ma sœur me regarde et rit (oui). Moi je suis là sans voix. Ai-je commandé du poisson-vapeur ? Pourquoi cet écoulement ? Bref, heu, hum, silence.

azimuth:0.000000||elevation:0.000000||horizon:0.000000

Les cocktails nous calment quelque peu (je mens). Grand, passable et moins chers (1500). Ma sœur et moi les avalons goulument pour supprimer le gout de gras et le gout visqueux. Nous sortons. Moi, je suis choquée et elle me répète en riant : tu voulais découvrir non ? Tu l’as bien découvert (mdr).

Je n’ai même pas pensé à noter les prix, mais je crois qu’avec 30000 (peut-être moins) vous pouvez découvrir la cuisine du Country Grill. Évitez juste tout ce qui finit par rôti.

2 replies on “LE COUNTRY GRILL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s