Le vendredi soir au Plateau, le brouhaha s’éteint pour laisser place au silence. C’est dans cette atmosphère intimiste et pleine de mystère que se tient une fois par mois le dîner gastronomique d’Abidjan Café Brasserie. Je vous raconte cette expérience unique j’ai vécu avec Kayvon (un influenceur ivoirien amoureux de danse).

Je suis la première à arriver sur place pour prendre quelques photos du restaurant avec la mise en table du dîner gastronomique. Sur la table, le jeu de couverts est complet et de bonne facture. La nappe d’un blanc immaculée rehausse le charme léger de la décoration. Tout est fait de sorte à mettre l’accent sur les mets qui seront présentés.

La salle se remplit enfin et l’on peut commencer ce pour quoi nous sommes venus. En face de moi, Kayvon est aussi impatient que moi de voir ce qui nous sera proposé.

L’amuse-bouche

Pour nous mettre en appétit, l’on nous offre un Gaspacho de pois chiche et lait de coco. La première bouchée est comme une révélation. Les pois chiches cuits à la perfection et finement travaillés avec le lait de coco dévoilent en bouche une palette de saveurs d’une douceur réconfortante. On se sent bien, si bien qu’on en oublie presque les bonnes manières et qu’on pense à racler le présentoir pour ne pas perdre une portion de cet amuse-bouche.

Cet amuse-bouche était accompagné (pour ceux qui doivent de l’alcool) d’un Pierre Luneau Papin L’Brut

Entrée chaude

Le dîner gastronomique d'Abidjan Café Brasserie, abidjan, cote d'ivoire, serialfoodie

En entrée chaude, on part sur un Feuilleté chaud de cèpes et champignons. Là encore, on est bluffé ! le feuilleté est craquant et fin, la sauce onctueuse et légère, les champignons justes parfaits. L’association de ces éléments offre une expérience comme on en consomme rarement. Les saveurs sont équilibrées et l’on aimerait prolonger ce moment aussi longtemps que possible.

Cette entrée chaude était accompagnée (pour ceux qui doivent de l’alcool) d’un Bourgogne Passe-Tout-Grains Haute Bruyère.

Poisson

Chlorophylle de thon rouge à l’éclat de poivre noir de Côte d’Ivoire ou la perfection. Ce moment de la soirée me revient encore en mémoire.

La présentation minimaliste jouant sur les couleurs et laissant imaginer un décor sous marin version banc de corails, cachait bien son jeu.

Chez nous, on dira « plus frais y a pas » et c’est effectivement l’expression qui exprime le mieux ce qu’on ressent en consommant ce plat de poisson. Une merveille !

Ce plat de poisson était accompagné (pour ceux qui doivent de l’alcool) de Pessac-Léognan Lagrave Martillac 11

Viande

Le dîner gastronomique d'Abidjan Café Brasserie, abidjan, cote d'ivoire, serialfoodieLe plat de viande revisite la purée de pommes de terre en l’habillant d’une sublime sauce aux truffes et en la parant de Médaillon de filet de veau. Un tandem de consistance similaire, de saveurs fumées (parfaites pour un plat de viande) pour un mets qui se laisse savourer sans freins ni frustrations. On aime absolument !

Ce plat de viande était accompagné (pour ceux qui doivent de l’alcool) de vin Oregon Pinot Noir Beau Frère

Vous aimerez aussi : Collection Master Origin de Nespresso

Fromage

Le dîner gastronomique d'Abidjan Café Brasserie, abidjan, cote d'ivoire, serialfoodie

Parce que, sans le fromage ce ne serait pas vraiment gastronomique, on part sur une présentation simpliste ayant pour but de ressortir les saveurs du fromage. Une légère pause avant le clou de la soirée.

Le fromage était accompagné (pour ceux qui doivent de l’alcool) de Champagne Blanc de Blanc Mandois 201Brie de Maux

Dessert

Le clou de la soirée, un dessert qui élève haut le cacao en ne le dénaturant pas. On est ici sur une amertume synonyme de qualité pour le Fondant au chocolat de Sao Tomé à l’Orange « bio » et glace à la figue. Les amoureux de chocolat noir seraient aux anges comme moi. Ai-je déjà dit perfection ? Sinon, je le répète, perfection !

Le dîner gastronomique est un moment de qualité qu’il faut vivre autant de fois que possible ! Une belle expérience qui sort des classiques qu’on retrouve ici. Une pause l’espace d’un vendredi soir pour vivre sa passion de gourmet avec des mets de haut niveau.

Le dîner gastronomique d'Abidjan Café Brasserie, abidjan, cote d'ivoire, serialfoodie

Une fois par mois à la Rotonde des Arts juste à côté de l’hôtel Ivotel, 40 000 FCFA/personne, 70 000 FCFA/personne avec l’accord vins-mets

 

Friday night at the Plateau, the hubbub goes out to leave room for silence. It is in this intimate and mysterious atmosphere that the gastronomic dinner of Abidjan Brasserie Café is held once a month. I tell you this unique experience I lived with Kayvon (an Ivorian influencer dance lover).

I am the first to arrive on site to take some pictures of the restaurant with the setting of the gourmet dinner. On the table, the set of cutlery is complete and well made. The immaculate white tablecloth enhances the light charm of the decoration. Everything is done in order to focus on the dishes that will be presented.

The room finally fills up and we can start what we came for. In front of me, Kayvon is as impatient as me to see what we will be offered.

Appetizer

To whet our appetite, we are offered a chickpea and coconut milk gazpacho. The first bite is like a revelation. Chickpeas cooked to perfection and finely worked with coconut milk unveil in the mouth a range of flavors of comforting sweetness. We feel good, so we almost forget the good manners and we think to scrape the display so as not to lose a portion of this appetizer.

This appetizer was accompanied (for those who owe alcohol) a Pierre Luneau Papin L’Brut

Hot entry

In hot starter, we go on a hot puff pastry of mushrooms and mushrooms. Again, we are amazed! the puff pastry is crisp and thin, the creamy and light sauce, the mushrooms just perfect. The combination of these elements offers an experience as it is rarely consumed. The flavors are balanced and we would like to extend this moment as long as possible.

This hot entry was accompanied (for those who owe alcohol) a Burgundy Passe-Tout-Grains Haute Bruyère.

Fish

Chlorophyll of bluefin tuna with Côte d’Ivoire black pepper sparkle or perfection. This moment of the evening comes back to me again.

The minimalist presentation playing on the colors and leaving imagine a underwater scenery bench coral, hid his game well.
At home, we say « cooler has not there » and this is actually the term that best expresses what it feels like consuming this fish dish. A wonder !

This fish dish was accompanied (for those who owe alcohol) Pessac-Léognan Lagrave Martillac 11

Meat

The meat dish revisits the mashed potatoes by dressing it with a sublime truffle sauce and dressing it with Medallion of veal fillet. A tandem of similar consistency, smoked flavors (perfect for a meat dish) for a meal that can be savored without brakes or frustrations. We absolutely love it!

This meat dish was accompanied (for those who owe alcohol) Oregon Pinot Noir Beau Brère Wine

Cheese

Because without cheese it would not be really gastronomic, we start with a simplistic presentation aimed at highlighting the flavors of cheese. A slight pause before the highlight of the evening.

The cheese was accompanied (for those who owe alcohol) Champagne Blanc de Blanc Mandois 201Brie de Maux

Dessert

The highlight of the evening, a dessert that raises the cocoa high by not denaturing it. We are here on a bitterness synonymous with quality for chocolate fondant Sao Tomé Orange « organic » and fig ice cream. Dark chocolate lovers would be thrilled like me. Have I already said perfection? Otherwise, I repeat, perfection!

The gourmet dinner is a quality moment that you have to live as many times as possible! A great experience that comes out of the classics we find here. A break from a Friday night to live his gourmet passion with high-level dishes.

Once a month at the Rotonde des Arts just next to the hotel Ivotel, 40 000 FCFA / person, 70 000 FCFA / person with the wine and food agreement

Posted by:mamiemissivory

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

Laisser un commentaire