Je me suis rendue ce mardi avec ma partenaire in crime (ça faisait longtemps !) au Teral pour déjeuner. Le Teral est un restaurant spécialisé dans la cuisine sénégalaise situé sur le Latrille non loin de la station Mobil.

Teral, lourd moment de solitude

Teral, lourd moment de solitude, teral, cuisine sénégalaise Abidjan, serialfoodie, critique culinaire

À l’entrée ici et là, on voit des tables agencées pêle-mêle. Il y a une salle intérieure avec le même type d’organisation combinant table de quatre et tables de deux. Nous choisissons une table au centre et trouvons le menu sur place.

Le service

La prise en charge est rapide. Dès l’entrée, on est guidé vers notre table. Nous nous installons et on nous demande sur place ce qu’on veut boire et manger.

Vous aimerez aussi : L’escale kreyole Abidjan

Le menu

Le menu est composé de cinq plats. Il est épinglé sur un support sur la table. Les plats sont proposés en plat du jour. Les boissons sont les jus de fleur d’hibiscus, de gingembre, de baobab…

Selon le serveur (vu que les prix ne sont pas affichés sur la fiche), les verres de jus sont à 1000 FCFA l’unité et le plat de Tiep est à 4000 FCFA. Le riz rouge étant en rupture nous nous retrouvons ma sœur et moi avec le blanc.

Le Tiep du Teral

Le Tiep se présente comme suit. Une grande assiette scindée en deux présente d’une part le riz et d’autre part le poisson. Il y a le piment, la sauce tomate, le « daa », le citron, le tamarin, un quart de carotte, un quart de manioc, une petite aubergine.

Le riz est fait à base de riz cassé. Les grains sont petits, le riz est rêche et toutes les sauces, le citron n’y peuvent rien. Il n’a pas la saveur du bouillon. Les légumes sont chiches, les sauces également.

Le poisson est peu goûteux. Il n’est pas réussi comme s’il a été cuisiné en dehors et ajouté au plat.

Vous aimerez aussi : Coucoué Lodge…

Le jus de baobab est excellent. Le bissap par contre est selon ma sœur juste acceptable. Au moment de l’addition, on découvre que de l’arrivée de notre plat à la fin du déjeuner, le prix du plat est passé de 4000 FCFA à 5000 FCFA. Un choc. Le serveur nous explique calmement que le poisson est devenu cher d’où ce changement. Je n’ai pas de mot. La désinvolture me reste sérieusement en travers de la gorge. Le thé vert donné en digestif ne m’a pas calmé.

Le menu : chiche aux niveaux des légumes, des sauces, du poisson, peu goûteux, il est vraiment moyen. C’est un mauvais rapport qualité.

Note : 2,5/5.

Le service : Le service rapide à l’installation est un peu lent concernant les plats. Les serveurs ne sont pas au fait des prix et ceux-ci ne sont pas affichés non plus.

Note : 2/5

L’hygiène : L’hygiène est au rendez-vous depuis les couverts jusqu’au cadre même.

Note : 5/5

Avis final

 Note : 3,16/5

I went this Tuesday with my partner in crime (it’s been a long time!) To Teral for lunch. The Teral is a restaurant specializing in Senegalese cuisine located on the Latrille near the Mobil station.

Teral, heavy moment of loneliness

At the entrance here and there, we see jumble arranged tables. There is an interior room with the same type of organization combining table of four and tables of two. We choose a table in the center and find the menu on site.

The service

Support is quick. From the entrance, we are guided to our table. We settle in and we are asked on the spot what we want to eat and drink.

The menu

The menu consists of five dishes. It is pinned to a support on the table. The dishes are offered as a daily special. The drinks are hibiscus flower juice, ginger, baobab …

According to the server (since the prices are not displayed on the card), the glasses of juice are at 1000 FCFA per unit and the Tiep dish is at 4000 FCFA. The red rice being out of stock we find myself and my sister with the white.

Tiep du Teral

The Tiep is as follows. A large plate split in half has rice on the one hand and fish on the other. There are chilli, tomato sauce, « daa », lemon, tamarind, a quarter of carrot, a quarter of cassava, a small eggplant.

Rice is made from broken rice. The grains are small, the rice is rough and all the sauces, the lemon can’t help it. It doesn’t have the flavor of broth. Vegetables are chick, sauces too.

The fish is not very tasty. It is not as successful as if it was cooked outside and added to the dish.

Baobab juice is excellent. The bissap on the other hand is according to my sister just acceptable. At the time of addition, we discover that from the arrival of our dish at the end of lunch, the price of the dish went from 4,000 FCFA to 5,000 FCFA. A shock. The waiter calmly explains that the fish has become expensive hence this change. I have no word. The casualness seriously remains in my throat. The green tea given as a digestive did not calm me down.

The menu: chick in terms of vegetables, sauces, fish, tasteless, it is really average. It’s a bad value.

Note: 2.5 / 5.

Service: The quick installation service is a bit slow with the dishes. The servers are not aware of the prices and they are not displayed either.

Note: 2/5

Hygiene: Hygiene is at the rendezvous from the cutlery to the frame itself.

Note: 5/5

Final Notice

Rating: 3.16 / 5

Publié par :mamiemissivory

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

8 commentaires sur &Idquo;Teral, lourd moment de solitude&rdquo

  1. heeeuuuu ! Le prix a changé pendant que vous mangiez, ou c’est vous qui n’aviez pas compris que le serveur au momnet où il donnait le prix des plats ? C’est tout simplement inacceptable de faire grimper le prix à 5.000 CFA au moment de la consommation !

    1. Il nous a dit 4000 FCFA. On fini de manger la facture est à 10000 FCFA pour deux plats. On lui demande il nous dit que le poisson est devenu cher point.

  2. Merci. les photos ne donnent vraiment pas envie. je passe 1 à 2 fois par semaine devant le Teral; ai été constamment entée de m’y arrêter : devanture tentante. Et j’adore le tchep; Merci de m’avoir évité du temps perdu et de la mauvaise humeur inutile.

  3. J’y vais à l’occasion depuis bientôt 2 ans mais j’ai toujours été agréablement surprise par la qualité des repas et l’accueil. Ça doit être une mauvaise journée, … le Tchep et le jus de persil detox sont excquis.

    1. Hello merci pour ca retour je n’ai pas eu droit au jus de persil detox mais sérieusement pour le prix couper le poisson de la sorte genre plat de tiep à 500 FCFA, ça ne le fait pas du tout. Je ne veux même pas m’étendre sur le riz.

Laisser un commentaire