983727_1507450382818732_5158954501062507333_nJ’ai souvent écrit sur le Bao Café et sur ce que cet endroit propose comme mets. Aujourd’hui, je me penche sur celle qui dans l’ombre fait marcher les rouages de cette machine bien huilée. Elle est celle qui ravit les consommateurs et les fait se sentir chez eux, la copropriétaire du Bao Café Morgane Habiyaremye.

M&Co 

Qui est Morgane Habiyaremye?

M H

Une métisse franco-rwandaise de 32 ans

M&Co

Depuis combien de temps vivez-vous en côte d’ivoire?

M H

Depuis 2009

M&Co  

Quelle formation avez vous suivi?

M H

Communication, spécialisation attachée de presse avec une expérience dans  le domaine de la production musicale.

M&Co  

Avez-vous de la famille et si oui ce choix d’exercice n’empiète pas sur votre vie de famille?

M H

J’ai une fille de 3 ans et me marie avec mon fiancé en octobre prochain. Il partage ma vie, mais aussi ma profession car c’est aussi mon co-gérant. Grâce à cette cogérance nous trouvons du temps pour notre petite fille même si j’en voudrais toujours plus… Le seul problème c’est qu’avec cette activité je n’envisage pour l’instant pas de petit frère

M&Co

La restauration est elle depuis toujours une passion pour vous?

M H

Pas la restauration spécifiquement mais plutôt le domaine musical et les lieux de culture et de création. Je suis gourmande par nature et la restauration est pour moi « le plus » qui permet d’apprécier un lieu.

M&Co

D’ou vous est venu l’idée du Bao?

M H

Le Bao est un jeu du type de l’Awalé d’origine Zanzibari. L’idée de servir des tapas m’a tout de suite ramenée à ce geste de récolter les graines du Bao ! J’ai grandi en partie en Tanzanie d’où la référence.

M&Co

Racontez nous les débuts de cette aventure?

M H

Beaucoup d’hésitation car que peu d’expérience dans le domaine et une première expérience comme chef d’entreprise. Les débuts sont toujours complexes. On découvre notre métier à  travers les différentes difficultés qui se présentent. La première année est un laboratoire. On fait des expériences, on en tire des conclusions…

M&Co

Quelles sont les épreuves que vous avez du traverser?

M H

Les classiques du genre : le recrutement (problème récurrent de qualification des candidats), le vol, les critiques, la stratégie de communication… On apprend et on avance.

 

M&Co

Parmi les composants de la carte quels sont ceux qui vous sont propres et leur histoire?

M H

En ce moment : le « Yam Miam », qui est en fait la salade de bœuf façon Thai qui s’appelle en réalité le Yam Neua, un fort souvenir de mon excellent amie thailandaise. Nous changeons la carte des tapas de temps en temps et proposons des recettes parfois personnelles et parfois inspirées

Au bar, nous essayons de proposer nos propres créations ou détournements de cocktails connus tel que : l’Africano à base de koutoukou, le Sex on Assinie’s beach avec du bissap, ou le shot OBV aux couleurs du drapeau ivoirien.

For those who speak English it’s here :

M & Co Who is Habiyaremye Morgane?

M H A Franco-Rwandan Métis 32 years

M & Co How long have you lived in Ivory Coast?

M H Since 2009

M & Co What training have you taken?

M H Communication, attached specialization release with experience in the field of music production.

M & Co Do you have family and whether that choice of exercise does not infringe on your family life?

M H I have a 3 year old daughter and married to my fiance in October. He shares my life, but also my profession because it is also my co-manager. Through this co-management, we find time for our little girl even if I still want more … The only problem is that with this activity I do not currently intend to Little Brother

M & Co The restoration is she has always been a passion for you?

M H No catering specifically, but rather the field of music and places of culture and creation. I’m greedy by nature and restoration is for me « as » that allows us to appreciate a place.

M & Co From where did you get the idea of ​​Bao?

M H Bao is a game of the type originally Awale Zanzibar. The idea of ​​serving tapas I was immediately reduced to this gesture to collect seeds Bao! I grew up partly in Tanzania, where the reference.

M & Co Tell us about the beginnings of this adventure?

M H Much hesitation because little experience in the field and a first experience as a business leader. The beginnings are always complex. We discover our business through the various difficulties that arise. The first year is a laboratory. We make experiments, draw conclusions…

M & Co What are the tests that you have to cross?

M H The classics: recruitment (recurring problem of qualification of candidates), theft, critical, communication strategy… We learn and advance.

M & Co Among the components of the card which ones you are clean and their history?

M H Right now: the « Yam Miam » which is actually the way Thai beef salad, which is actually called the Yam Neua, a strong memory of my excellent friend boxer. We are changing the map of tapas time to time, offer and sometimes inspired and sometimes personal recipes At the bar, we try to offer our own creations or misappropriation known cocktails such as: Africano based koutoukou, Sex on the Hamilton Island’s beach with hibiscus, or OBV shot the colors of the Ivorian flag.

 

 

 

7 replies on “THE WOMAN BEHIND THE BAO CAFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s